L’oursin dans nos plats !

Contrairement à son allure effrayante, l’oursin figure parmi les fruits de mer qui témoignent de la saveur de l’océan. Actuellement, plusieurs restaurants surtout à Antibes se spécialisent dans la préparation de ce fruit de mer. Mais, si vous voulez le préparer vous-même, alors voici quelques conseils pratiques qui vous aideront dans votre projet.

Le tour des oursins

L’oursin ou châtaigne de mer ou encore hérisson de mer est un fruit de mer dont le corps est recouvert par un squelette calcaire piquant. Il faut savoir que tous les oursins ne sont pas tous comestibles. En France, c’est l’oursin violet qui est la seule de bonne qualité. Cette espèce se reconnait par sa couleur évidemment et par ses piquants longs et robustes. L’oursin noir quant à lui a un mauvais gout.

La qualité de l’oursin

Pour éviter une mauvaise digestion, il est important de choisir un oursin de qualité. On prend deux critères pour reconnaitre un oursin de bonne qualité. Un oursin frais dispose de piquants bien fermes et un orifice bien serré. En effet, il faut savoir que l’oursin perd ses piquants lorsqu’il est mort.

Ainsi, avant de préparer vos oursins, il est donc capital de bien les conserver. Pour cela, utilisez un linge humide pour les recouvrir. Il est aussi conseillé de les conserver à une température entre 0 à 4°. Dans ces conditions, les oursins peuvent être gardés jusqu’à 3 jours.

Les astuces de préparation

Pour se protéger des piquants, utilisez une paire de gants. Ensuite, vous devez ouvrir sa bouche avec un ciseau pointu. Enlevez l’appareil digestif et les langues puis rincez le reste. Selon vos aspirations, vous pouvez les consommer crus, en purée ou cuit.

 http://www.restaurant-loursin.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.